close
image feature

Panne dans le désert

Titre : « Le Petit Prince » | 93 pages

Auteur : Antoine De Saint-Exupéry

Edition : Gallimard

Retourner sur le point de sa chute

L’auteur adulte est dans le désert, et, peut-être condamné, va au fond de lui-même. Il interroge l’homme qu’il est et le monde dans lequel il vit, qui l’environne. Le Petit Prince n’est autre que l’enfant qu’il fut et, qui ne savait pas dessiner, en projetant devant lui, avec ses dessins d’enfant que l’adulte redécouvre. Mélancolie et nostalgie.

Périple, de son astéroïde jusqu’à la planète Terre, le Petit Prince va à la rencontre des hommes.

Première planète: rencontre avec un Roi. Par son sentiment de supériorité, l’homme croit qu’il a le pouvoir sur les autres. Le Roi s’enferme dans son monologue. Il n’entend pas les autres, persuadé qu’il est celui qui détient La Vérité qu’il dicte à son peuple ou a son entourage. Ici, nul place pour échanger d’égal à égal en tant que sujet.

Seconde planète: rencontre avec un vaniteux. Par son coté fière de sa personne, l’homme  croit se grandir en diminuant les autres, il ne voit pas son coté ridicule. Seul compte sa propre personne. Le vaniteux se nourrit de louanges et d’admiration. Ici encore, nul place pour espérer créer une relation d’échange…

Troisième planète: rencontre avec un Buveur. Par son addiction à l’alcool, l’homme est un faible, conscient de ses incapacités, honteux face aux fières prétentieux. Il choisit l’oubli, et échoue dans la honte qui empêche l’oubli, etc…enfermement psychique. Ici et encore, comment créer du lien…

Quatrième planète: rencontre avec le Businessman. Par son rapport à l’argent, l’homme croit qu’il peut tout acheter. L’argent le rend aveugle et sourd. Il passe son temps à compter mais ne compte pour personne. Enfermé dans son angoisse, il se mure dans sa prison dorée. Impossibilité de créer du lien…

Cinquième planète: L’Allumeur de réverbère. Par son rapport au temps et a l’espace, et son travail routinier, l’allumeur de réverbère se croit puissant.Sa routine le rassure, tous les jours, il refait les mêmes gestes à la même heure et au même moment.Obsessionnel, il garde le contrôle de son monde étroit ou il n’y a de place pour personne.

Sixième planète: rencontre avec le Géographe. Enfermé dans sa bibliothèque et ses livres, l’homme explore et mesure le monde à travers le récit des explorateurs écrivains.Aller à la rencontre d’une montagne n’est que perte de temps. Immobile et fermé aux autres, sa passion l’enferme dans son monde.

Toutes ces rencontres sur ces planètes sont des illustrations de la toute-puissance et de l’enfermement psychique, chacun dans leur domaine, dans leur champ de savoir, de pratique et de suffisance.

« Ce qui embellit le désert, c’est qu’il cache un puit quelque part. »

Septième planète:LA TERRE.

                           Thème de l’Amour et de la beauté intérieure:Le Petit Prince découvre que sa Rose, laissée seule sur son Astéroïde, est semblable à des milliers de Roses sur Terre.Il en déduit que toutes ces Roses sont belles mais vides comparées à sa Rose unique.

« On ne voit bien qu’avec le coeur. » « L’essentiel est invisible pour les yeux. »

Retrouver son Astéroïde

 L’aviateur face au désert et sans doute à la mort, plongé dans son passé, retrouve par l’enfance le sens de la vraie vie… Le Petit Prince a remis l’adulte sur la voie, il peut maintenant partir…

Thème de la solitude parmi les hommes: Le serpent, symbolique de la mort, expédie le Petit Prince sur son Astéroïde.Un long voyage le ramenant auprès de sa Rose.

La Rose du Petit Prince

La Rose est La Femme! »La Femme » pour l’auteur principal, très mâle des années 30. Aviateur « aventurier » célèbre, aimant la compagnie des femmes, courtisé.

La Rose parle en version coquette, séductrice sachant griffer…un peu! La Rose, métaphore parlant à l’enfant au coeur de l’adulte.

Le Renard

Le Renard, poète philosophe synthétise tout ça: les adultes ratent leur vie. La vie consiste à privilégier les émotions, la sensibilité, l’amitié et l’amour.La vanité est l’échec de la vie.