close
image feature

Les Loyautés

Titre : « Les Loyautés » | 208 pages

Auteur : Delphine de Vigan

Edition : LGF/Le livre de poche

J’ai lu ce livre d’une seule traite. Dès les premières pages me voilà transportée dans l’univers de Delphine de Vigan. L’injustice sociale, le poids du regard de l’autre face à la situation qui suit, un jeune homme en souffrance psychologique, parcours familial et scolaire chaotique

Ce que j’ai retenu dans ce roman, c’est l’aveuglement commun face à une différence qui dérange et fait peur. La pauvreté. Pire, l’attitude des gens qui se servent de la détresse des autres pour se débarrasser de leurs frustrations personnelles.Rien de nouveau. Après tout, a chacun ses étapes dans la vie, beaucoup d’enfants vivent des histoires similaires ou pire, sans aucune aide hélas.

Cette histoire dramatique fait parti des faits divers, on tourne la page et on revient a ses occupations…enfin pas tous, heureusement pour l’humanité. On ne voit qu’avec son cœur, c’est le petit prince qui l’a dit,
et, l’essentiel est invisible pour les yeux sauf pour celui ou celle qui voit au delà de l’apparence et n’en reste pas là…a ne rien faire.

Avec un peu de chance et du hasard, on rencontre celui ou celle qui va vous tendre la main. Rare donc  précieux.

Delphine de Vigan a aussi écrit « Rien ne s’oppose à la nuit », «No et moi »et « d’après une histoire vraie »que je recommande également.Ce que j’aime chez cette écrivaine, ce sont ses messages qui j’espère résonneront chez tous ses lecteurs et lectrices, sortir de son petit confort pour venir en aide.

Sortir du groupe pour se faire ses propres idées, se confronter à l’autre, aux autres, cela demande un certain courage et une forme d’indépendance.